Le Monde du Yoga

Retour

L’andropause est-elle un cap difficile ?

par Jean-Pierre Laffez | Publié le 17 mars 2004

L’andropause est cette perte globale de vitalité qui touche les hommes autour de la cinquantaine. Sensible au travers notamment d’une baisse de l’appétit sexuel, elle est souvent, plus ou moins consciemment, mal acceptée : en effet, elle peut être vécue comme une perte de virilité, remise en cause très déstabilisante. Pourtant, quoi de plus masculin que l’andropause!

La grande cause de l’andropause: une baisse de sécrétion de l’hormone mâle. L’andropause résulte, en fait, d’une baisse de sécrétion de testostérones, l’hormone mâle sécrétée par les testicules. La testostérone est l’hormone utilisée par les sportifs pour stimuler leurs efforts, on comprend ainsi immédiatement son rôle et ses effets sur l’organisme. En fait, l’âge de 50 ans n’est qu’un repère, et cette baisse s’allonge progressivement, généralement sur plusieurs années. Cette hormone agit sur de nombreux organes: testicules, prostate, verge, cerveau, muscles, etc… Citons pour exemple le rôle stimulant de cette hormone pour la fabrication et l’entretien des muscles, ou encore des os qui peuvent se déminéraliser en cas de carence. Enfin, cette hormone a pour organe cible le cerveau, et la diminution de quantité peut amener à un état dépressif. […]

Bien entendu, la médecine propose de palier au manque de testostérones par la prescription d’une hormone de synthèse. N’est-ce pas aller contre un certain état naturel? Nous pensons que oui.

Les médecines de terrain peuvent apporter beaucoup de bienfait. L’homéopathie bien sûr, mais aussi certains substituants à base de plantes, sans oublier l’acupuncture. […]

Les adjuvants que nous proposons sont assez limités peut-être, mais combien efficaces. Une recette qui a fait quelquefois rire mais est à la portée de tous, est le bain siège à friction, adaptation de celui préconisé par Khune. Les bains de sauna permettent de favoriser l’élimination quand ils ne sont pas contre indiqués par ailleurs.

Nous partons du principe que le pratiquant de yoga ne connaîtra pas, ou du moins d’une façon beaucoup plus atténuée et plus tard, les inconvénients de l’andropause. D’autant plus, et nous ne l’avons pas signalé plus tôt dans notre article, qu’une hérédité, tout comme la ménopause féminine, s’ajoute à ce phénomène naturel. […]

Les carnets du yoga, n°225, octobre-novembre 2003, pp. 32-33.

Imprimer

Articles connexes

Le symbolisme de la colonne vertébrale

Faite de « substantifique moelle », la colonne vertébrale, essence de l’homme, est le moyen symbolique de son passage au Ciel.

Droite et gauche en médecine chinoise

La médecine traditionnelle chinoise relie le couple « droite-gauche » au yin-yang fondamental, et notamment au couple symbolique « Dur-Mou ».

Par Jean-Marc Kespi

Symbolisme du cercle

Symbole de l’unité parfaite, le cercle est présent dans la nature à l’état pur plus que toute autre figure géométrique. Il est aussi symbole de la psyché humaine.

Par Jean Marchal